Refus d'embarquement

La sécurité de nos passagers passe avant tout. C'est pour cela qu'il nous arrive parfois de refuser des passagers, pour pouvoir continuer à garantir la sécurité à bord. Il peut également arriver que nous soyons dans l’obligation d’utiliser un aéronef plus petit et par conséquent ne plus être en mesure de pouvoir transporter le même nombre de passagers. Il peut alors être question d’un « refus d’embarquement ».

Dans le cas d’un refus d’embarquement, vous bénéficiez de différents droits. Ces droits résultent de la réglementation européenne (règlement de l’UE 261/2004). Nous vous les expliquons ici plus en détails.

Accès à bord refusé. Et maintenant, que se passe-t-il?

Un refus d'accès à bord est évidemment désagréable, quelle qu'en soit la raison. Vous estimez que vous pouvez prétendre aux droits énoncés ci-après ? Dans ce cas, contactez-nous via le formulaire.

Options en cas de refus d'embarquement

En cas de refus incombant à Transavia, vous pouvez :

  • Accepter notre proposition de vol alternatif
    En cas de refus d’embarquement, nous faisons notre possible pour vous proposer un vol alternatif le plus proche de la date et de l’horaire initiaux de départ.
    Vous pourrez accepter cette nouvelle proposition.

  • Choisir de prendre le premier prochain vol disponible
    Vous pouvez choisir de faire modifier votre réservation et prendre le premier prochain vol similaire de Transavia.

  • Choisir de prendre un vol à une date ultérieure
    Vous pouvez aussi choisir de faire modifier votre réservation et prendre un vol similaire de Transavia, à une date ultérieure de votre choix.

Compensation financière en cas de refus de vol

Si votre accès à bord est refusé sans un motif valable, vous avez le droit à la compensation suivante :

  • 250€
    Pour des vols inférieurs à 1500 km

  • 400€
    Pour des vols effectués dans l'UE, supérieurs à 1500 km

  • 400€
    Pour d'autres vols compris entre 1500 et 3500 km

  • 600€
    Pour des vols de plus de 3 500 km

Si nous vous proposons un autre vol, nous pouvons diminuer de moitié la compensation. La seule condition est que l’heure d’arrivée du nouveau vol ne s’écarte pas davantage de l’heure d’arrivée du vol annulé que les durées indiquées ci-dessous : 

  • Vols jusqu’à 1500 km:
    L'arrivée prévue ne diffère pas de plus de deux heures

  • Vols compris entre 1500 et 3500 km:
    L'arrivée prévue ne diffère pas de plus de trois heures

  • Vols supérieurs à 3500 km:
    L'arrivée prévue ne diffère pas de plus de quatre heures

Prise en charge dont vous bénéficiez si l’accès à bord vous est refusé

Vous choisissez de prendre le premier prochain vol disponible? Vous avez alors droit à cette prise en charge:

  • Repas et/ou rafraîchissements ; selon la durée du retard que vous avez subi
  • Deux courtes conversations téléphoniques de deux minutes chacune ou (si disponible) 2 e-mails
  • Si vous devez rester une ou plusieurs nuit(s) supplémentaire(s) à destination, nous nous occupons alors de réserver un hébergement à votre intention et nous organisons les transferts entre l'aéroport et le lieu où vous séjournez.



Signalez-vous sur place auprès du personnel affecté aux opérations d’assistance. Vous pouvez également contacter notre Centre de Services.


Avez-vous réservé auprès d'une agence de voyages?

Les conditions mentionnées ci-dessus s'appliquent également. Cependant, nous vous invitons à contacter votre agence pour demander le remboursement de votre billet ou la modification de votre réservation en cas de refus d’embarquement.